Aller au contenu

La page est tournée…

2012 mai 7

Elysée-biblioIl est parti l’ « enfant barbare », comme l’avait si justement baptisé François Bayrou en 2009 dans son livre « Abus de pouvoir » (Plon).

La page est tournée, la bibliothèque est vide…

Il redevient un français parmi les autres. Désormais, c’est à l’histoire qu’il appartiendra de juger sa présidence.

Le peuple est souverain dans ses choix qu’il exprime par le suffrage universel. C’est cela la démocratie, une nécessité de pluralisme et la possibilité d’alternance.

François Bayrou a déclaré suite à l’annonce des résultats : « Il faut désormais construire, dans une démarche de vérité et de réconciliation, l’esprit d’unité nationale ».
Il aura présenté lors de cette campagne la meilleure vision pour l’avenir de notre pays, il doit rester notre Vigie humaniste. François Bayrou doit continuer à jouer un rôle dans la politique de notre pays, je le lui souhaite sincèrement, mais c’est aussi à lui d’en décider.
Il faudra analyser ses résultats à l’élection présidentielle : à froid et avec lucidité, pour mieux construire l’avenir.

Repenser le centre : son projet et son positionnement politique.
En termes de projet, ses principaux axes sont outre l’humanisme, l’Europe et la décentralisation, dans la tradition des « Girondins ».
En termes de positionnement, je me souviens des déclarations de Jean-François Kahn en 2010 sur son blog :  il s’agit de se porter « résolument en avant, pour préparer une véritable alternative porteuse d’un nouveau modèle ».
Robert RochefortTout récemment, lors d’une interview au JDD le 4 mai dernier, Robert Rochefort a déclaré que : « Le centre ne doit pas être cantonné dans l’opposition ». Il estime que l’idée de cantonner les centristes dans l’opposition est dépassée et qu’il est temps pour le MoDem de « gouverner » avec les autres. Je souhaite à Robert Rochefort de jouer un jour un rôle de premier plan.

Désormais François Hollande doit devenir le président de tous les français. Il n’est plus le candidat des socialistes, cette victoire électorale l’« oblige » désormais à rassembler tous les démocrates et les républicains attachés aux valeurs d’égalité, de liberté, de fraternité et de justice. Je souhaite qu’il y réussisse.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :