Aller au contenu

Pour des Etats généraux de l’économie sociale et solidaire

2011 juin 12
par Laurent Boisseau

Etats généraux de l'ESSDu 17 au 19 juin prochain se tiendront les Etats généraux de l’économie sociale et solidaire (ESS) au Palais Brongniart (l’ancienne Bourse de Paris). Tout un symbole !
Le programme comportera :
L’Agora : trois jours de débats et de rencontres pour proposer et débattre autour de cette autre économie !
Le village de l’innovation sociale : pour découvrir les initiatives innovantes et agir dans l’économie sociale et solidaire !
Le marché solidaire : pour goûter les saveurs et s’informer des pratiques de l’économie sociale et solidaire !
Les territoires en mouvement, un espace pour coopérer et échanger !
La fête de l’ESS et un grand concert « Solidarités au féminin » le samedi soir pour célébrer cette autre économie !
Vous pouvez télécharger la plaquette de présentation ici.

Cette économie alternative, aussi appelée le tiers secteur (les 2 autres étant le secteur privé « marchand » et le secteur public), se développe de plus en plus. En données globales, elle crée 8% de la richesse nationale et emploie 2,3 millions de salariés, soit environ 10% de l’emploi total. Alors que l’emploi salarié n’a progressé que de 7% depuis 2 000 dans le secteur marchand, il a cru de 22% dans celui de l’ESS. Et cette évolution se poursuit malgré la crise dans ce secteur qui se professionnalise…

L’économie sociale et solidaire regroupe des structures qui se définissent comme des groupements de personnes et non de capitaux. On y distingue généralement : les associations, les coopératives, les mutuelles et les fondations. Elles bénéficient généralement d’un ancrage territorial fort et préservent des projets de délocalisation. Elles ont en commun des principes de gouvernance démocratiques : « une personne = une voix ». L’ESS promeut également des valeurs humanistes telles que la recherche du bénéfice collectif, l’utilité sociale et la solidarité (terme ne pas confondre avec la générosité ou la philanthropie).

Toutefois, si l’on fait l’exception des mutuelles et coopératives, le secteur de l’ESS est actuellement trop cantonné à des activités sociales et caritatives. C’est une forme alternative d’organisation de la production qui doit être pleinement reconnue et qui peut s’appliquer dans presque tous les secteurs.

Il serait erroné d’opposer ESS et secteur marchand, voire comme certains de prétendre à remplacer l’économie capitaliste par l’économie sociale et solidaire. Les deux systèmes doivent cohabiter et sont complémentaires tout en étant concurrentiels. A titre d’exemple, les mutuelles de santé qui ne sélectionnent pas leurs clients sur leurs antécédents médicaux ont bénéficié d’un avantage fiscal, ce qui a amené les assureurs privés à s’aligner sur ce comportement vertueux.

La relation des associations avec l’Etat et les collectivités territoriales peut aussi faire débat. Certaines associations du secteur social peuvent se contenter de gérer le service qui leur a été délégué et ainsi apparaître comme une extension du secteur public qui les finance. Il faut alors que ces structures sociales – d’essence privée – restent vigilantes sur le risque d’instrumentalisation.

Les entreprises du tiers secteur sont représentées par des Chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CRESS). En Ile-de-France, il s’agit de la CRESS IDF. Elles sont elles-mêmes regroupées au sein du Conseil national des CRES (CNCRES).

Pour approfondir la connaissance de ce secteur, je recommande de lire l’ouvrage de Philippe Frémeaux « La nouvelle alternative ? ». Philippe Frémeaux est président de la coopérative qui édite « Alternatives Economiques » et éditorialiste. Il analyse dans quelle mesure et à quelles conditions l’économie sociale et solidaire peut contribuer à transformer notre société. Lire l’extrait.

Pour revenir à l’emploi, l’association « Ressources Solidaires », basée à Nantes et qui opère sur le territoire national, a développé un portail de recrutement et d’offres d’emplois spécialisé dans l’économie sociale et solidaire. J’ai installé sur mon blog – en partenariat avec Ressources Solidaires – une page dédiée aux offres d’emplois dans le secteur de l’ESS. Vous pouvez la consulter via la barre de navigation ou directement ici.
J’ai également disposé dans la barre latérale de ce blog un widget d’accès à l’actualité de l’économie sociale et solidaire.

Etats généraux de l'ESS

Sources :
– INSEE Première N°1342 mars 2011 « Le « tiers secteur », un acteur économique important ».
– Panorama de l’économie sociale et solidaire par le Conseil national des Chambres régionales de l’économie sociale (CNCRES).
– Alternatives économiques N°303 juin 2011.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :