Aller au contenu

Un an déjà, nous n’oublions pas !

2010 décembre 28
par Laurent Boisseau
www.liberezles.net

www.liberezles.net

Demain, cela fera un an que Stéphane Taponier, Hervé Ghesquière et leurs accompagnateurs ont été enlevés en Afghanistan. C’est « UN ANNIVERSAIRE QU’ON NE SOUHAITE PAS » comme le dit très justement Reporters sans frontières.
Il faut maintenir cette mobilisation indispensable de l’état et de l’opinion non seulement pour obtenir la libération des otages, mais aussi soutenir leur moral.

De nombreuses villes et collectivités territoriales continuent d’apporter leur soutien, ainsi que les organisateurs de manifestions culturelles, ou sportives, qui affichent la photo des otages et distribuent des rubans bleus.

Florence Aubenas, marraine du Comité de soutien à Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, et elle-même ancienne otage détenue en Irak, témoignait récemment du décalage important qui existe entre les communications qui se veulent rassurantes et la situation réelle des otages.

Le Comité de soutien à Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier a remis jeudi 23 décembre à la présidence de la République une pétition signée par 80 000 personnes.
Florence Aubenas a estimé que cette rencontre avait été « intéressante », mais regretté que certains responsables politiques « utilisent ou récupèrent la situation des otages ». Retrouvez tous les détails de ces entretiens sur le site du Comité de soutien.

Si vous souhaitez vous associer à la démarche, vous pouvez consulter également le blog liberezles.net et signer la pétition du comité de soutien :

petition

Ne les oublions pas, ainsi que tous les autres otages qui ne sont toujours pas rentrés !

  1. SOUBRIER NICOLE lien permanent
    décembre 31, 2010

    Nous compatissons tous à la situation de nos otages. Ils sont une dizaine et nous ne commaissons pas tous leurs noms.
    Le combat pour leur libération doit être mené de façon beaucoup plus forte en ce premier trimestre 2010. Engageons-nous tous !

    Par là-même, faisons un rapprochement que personne ne fait.
    Ne sommes-nous pas tous, citoyens français et européens, otages d’une situation de crise qui affecte nos vies quotidiennes au travail et dans nos possibilités personnelles. beaucoup d’entre nous se sentent prisonniers de leur vie et de leur manque d’avenir, retraite qui s’éloigne, relations au travail qui se détériorent, et je parle de ce que je sais, je fais un travail passionnant, mais dans un cadre où les gens négligent l’humain au profit de la « com », c’est tout juste désolant pour eux, mais, en disant celà, je pointe le chacun pour soi qui domine, et que effectivement le livre de Stéphane Hessel vient déranger.
    Le succès de ce livre est un espoir que tous les lecteurs refusent en 2012 de reconduire Nicolas Sarkosy, qui certes n’est pas responsable de tout, mais est bien le produit de ce système qui nous mène à la catastrophe.

    Je vous remercie Laurent pour la cohérence de votre démarche.

    Je pense à tous ceux qui ce soir n’auront pas de réveillon.J’espère que certains trouveront votre site.

    A bientôt

    Nicole

  2. décembre 31, 2010

    Je vous remercie également Nicole pour votre commentaire. Je partage aussi le constat et le rapprochement que vous faites. Je viens de lire les voeux de Stéphane Hessel sur Médiapart, j’espère que son esprit de résistance, sa façon noble de s’indigner et de nous rappeler les véritables valeurs humanistes et les engagements que nous devrions tous avoir, seront de plus en plus écoutés et mis en oeuvre.
    Bien à vous

Rétroliens

  1. Laurent Boisseau

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :