Aller au contenu

Réinventer la ville

2010 juillet 25
par Laurent Boisseau
Réinventer la ville

Réinventer la ville

Inventer la ville de demain, c’est dans le cadre de la Cité de la Réussite organisée par la Sorbonne, qu’IBM a invité 4 000 étudiants à proposer des idées pour rendre les villes plus intelligentes. Le projet « Une ville autosuffisante en énergie via un système Consumer to Business » réalisé par Benoît Schildknecht, étudiant à SKEMA Business School (Lille), a été retenu en premier.
Basé sur une étude systémique qui prend en compte l’ensemble des problématiques de production d’énergie, de recyclage des énergies perdues et des déchets, ce projet intègre également les aspects économiques en les quantifiant. C’est aussi l’invention d’un nouveau modèle de consommation qui fait du citoyen un acteur économique en tant que producteur et non plus seulement consommateur. Plus généralement, il s’en dégage la vision d’une entreprise du 21e siècle qui associe l’ensemble des acteurs concernés : collectivités territoriales, entreprises industrielles et surtout chaque citoyen.

Utopie ? Aujourd’hui peut-être, mais sans doute pas demain si nous en avons la volonté !

Souvenons-nous, qu’il y a un peu plus de 200 ans, naissait le projet de Saline royale d’Arc-et-Senans (Doubs). Œuvre de Claude-Nicolas Ledoux, architecte urbaniste visionnaire du siècle des Lumières, elle constitue également un témoignage rare dans l’histoire de l’architecture industrielle. Inspiré par ce mouvement intellectuel, culturel et scientifique qui se propagera dans toute l’Europe, Claude-Nicolas Ledoux veut réinventer l’architecture, à l’instar de Jean-Jacques Rousseau qui veut réinventer le Contrat Social en revenant aux sources, aux « principes naturels ». Son projet se veut un idéal non seulement d’architecture par son style néo-classique, privilégiant l’alignement et la symétrie, mais aussi social avec la conception d’une véritable cité logeant et nourrissant ses ouvriers tout en leur offrant des activités.

Mais revenons au 21e siècle, l’idée est de développer une ville entièrement autosuffisante en énergie, en eau et en gestion des déchets en inventant un système Consumer to Business (NDLR: le consommateur devient lui-même un producteur) qui soit rentable financièrement. Les principaux axes développés sont :

  • Energie via des panneaux solaires (installés sur les maisons, les immeubles d’habitation), revendue aux entreprises,
  • Faciliter la cogénération : l’énergie perdue des uns fait le bonheur des voisins.
  • Industrialiser au niveau de la Cité le tri des déchets : collecte des déchets des uns et revente à d’autres.
  • Organiser collectivement la récupération et l’utilisation de l’eau de pluie.

Tous les détails sont dans le rapport complet ici.

Un véritable projet pour les Agenda 21.

Source : GreenIT.fr, communiqué IBM
Publié sur GreenIT.fr : http://www.greenit.fr/article/acteurs/reinventer-la-ville-de-demain-les-tics-a-la-rescousse-2766

Publié en juillet 2010 sur le blog du MoDem à Issy-les-Moulineaux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :