Aller au contenu

« Le modèle américain »

2007 octobre 2
par Laurent Boisseau
Je souhaitais vous faire partager un point de vue intéressant relevé dans le dernier mensuel « Alternatives économiques » . J’aime bien cette revue qui traite des sujets économiques sans jamais oublier les valeurs humaines. Ses analyses sont souvent très pertinentes et reposent sur des études factuelles et très pointues. Dans le numéro d’octobre, le « Point de vue » de Denis Clerc (fondateur de la revue) met en avant une comparaison entre l’évolution de la richesse et de la pauvreté, ainsi que de l’effet de serre », entre la France et les Etats-Unis. Voilà qui je trouve permet de corriger certaines idées reçues sur le « modèle » américain comparé au modèle français, ce dernier étant trop souvent dévalorisé actuellement. Son point de vue vient en réaction à une tribune publiée dans Le Monde par Jérôme Guillet dont la version longue est disponible ici.

Cette étude porte sur les années 1990 à 2005 et que constate-t-on : pendant cette période, aux Etats Unis, la progression des revenus du dixième le plus défavorisé de la population américaine n’a été que de 45 dollars (constants) par an et par personne, alors que les revenus du vingtième de la population le plus favorisé ont augmenté dans la même période de 1 920 dollars par an. Comparativement, pendant cette même période, le revenu du dixième le plus défavorisé des français progressait de 116 euros (constants) par an tandis que le revenu du vingtième le plus favorisé n’a progressé « que » de 321 euros par an et par personne.
En résumé, si la France a connu une croissance moins forte que celle des Etats-Unis, la répartition des revenus supplémentaires a été nettement moins inégale en France.

Cette comparaison est aussi riche d’enseignements dans le domaine des émissions de gaz à effet de serre : entre 1990 et 2004, la croissance économique américaine s’est accompagnée de l’émission supplémentaire de 505 millions de tonnes de gaz à effet de serre chaque année, contre une réduction de 40 millions de tonne par an côté français.

Ce qui fait dire à l’auteur :

Franchement, quelqu’un pourra-t-il m’expliquer quel sens peut avoir une croissance qui n’améliore que le sort des riches et qui bousille la planète ?

Cela ne veut bien évidemment pas dire que tout va bien en France et qu’il ne faut rien changer, mais ce n’est pas en cherchant à « copier » le modèle de croissance américain que nous apporterons une amélioration du niveau de vie de nos compatriotes sans parler de l’environnement. Nous avons plutôt là un exemple de ce qu’il ne faut pas faire…

Voilà qui nous renvoie au modèle inégalitaire combattu par François Bayrou dans son discours de clôture du Forum des Démocrates à Seignosse.

Dans un autre domaine, le film « Sicko » de Michael Moore – que je n’ai pas pu encore voir – doit apporter une vision complémentaire…

Publié en octobre 2007 sur le blog du MoDem à Issy-les-Moulineaux.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :